Actualité

Assainir à tout prix la gestion des emballages

Mieux on les gère, moins on investit au niveau des emballages». Explique Mélanie Kanyenkiko, Responsable du «Retournable Packaging Material

Management» R.P.M, un nouveau concept introduit afin d’améliorer la gestion des emballages.

C’est dans le cadre de «chasser les mauvais coûts» que le projet «RPM» a été introduit, c'est-à-dire rendre disponible les emballages pour la production et les clients, mais aussi diminuer les investissements en emballages dû à leur perte ou leur mauvaise circulation. « Ainsi on a 3 objectifs : la réduction du temps de circulation des emballages, la réduction des pertes et des casses», précise MK.

 En effet, on enregistre un progrès important. Fin 2016, la moyenne de circulation des emballages était de 42.9 jours tandis qu'au mois de Janvier 2017 la moyenne est passée à 41.5 jours. Fin Juillet 2017, elle est de 25 jours. Pour réduire le temps de la circulation des emballages, Mélanie Kanyenkiko fait savoir qu’ils ont procédé à la conscientisation de toute la chaine de valeur. Aujourd’hui les clients ont compris que les emballages doivent retourner à la brasserie pour être remplis de nouveau.

RPM Management est un concept pilote introduit au Burundi et en Afrique du sud par HEINEKEN. Un service qui contribue fortement dans la réduction des coûts des investissements.

Search